Au programme ?

Ateliers, apéro paysan ... une journée pour réfléchir aux verrous de la transition agroécologique !

Attention : Les inscriptions sont clôturées. Vous pouvez néanmoins vous inscrire sur la liste d’attente. Nous vous recontacterons si une place se libère.

Au menu

Le 20 mars prochain, Agroecology In Action vous donne rendez-vous pour son Forum 2019 ! Dans le cadre de Transition Now, nous rassemblerons le mouvement pour réfléchir ensemble aux verrous qui empêchent la transition agroécologique et solidaire de changer d’échelle. De la démocratie alimentaire à la question du bien-être des producteur·trice·s, en passant par les enjeux liés à la production de viande, nous aborderons différents sujets et réfléchirons ensemble aux leviers à actionner ou imaginer pour permettre à la transition agroécologique et solidaire de se déployer.

Avec quels ingrédients ?

La journée s’organisera autour d’ateliers thématiques et participatifs accompagnés d’un repas solidaire et d’un apéro paysan. Le planning de la journée sera riche et intense :

Les ateliers

A travers les différents ateliers, 5 thématiques seront proposées :

  • L’élevage en Belgique : état des lieux et trajectoires d’évolution
    Avec la participation de Sébastien Snoeck (Greenpeace Belgique), Florine Marot et Astrid Ayral (FUGEA), David Cathy (éleveur FUGEA) et Damien Charles (Quinoa)
    L’élevage en Belgique est un secteur en crise et qui fait face à de vives critiques. Pourtant certaines formes d’élevage présentent des contributions positives et s’avèrent essentielles à la transition vers une agriculture durable. L’objectif de l’atelier est de réfléchir ensemble à une vision souhaitable pour le secteur de l’élevage en identifiant les freins et leviers à cette évolution.
  • Agroécologie et bien-être au travail dans les fermes
    Avec la participation de Barbara Van Dyck (University of Sussex), Camille Latin (Réseau des GASAP), Julie Hermesse (UCL), Carolina Carpio, Nathalise Van Abeele et Elisa Caricato (maraîchères sur très petites surfaces dans le péri-urbain bruxellois), Marie-Claire Wylock (productrice liée au Réseau des GASAP) et Jan Heyrman (KUL)
    Face à la crise du monde agricole et à la disparition drastique des fermes en Europe et en Belgique, comment une transition agroécologique peut-elle contribuer au bien-être et améliorer - ou pas - la qualité de vie et les conditions de travail des productrice.eur.s et travailleuse.r.s agricoles ? A partir des réalités de terrain, et dans la recherche, l’atelier se demande ce qu’est le bien–être au travail dans les fermes pour ceux qui y vivent et y travaillent et quelles dimensions du bien-être au travail sont identifiées comme essentielles ? Quelle place pour la question du bien-être au travail dans les fermes dans le mouvement AIA ?
  • Alimentation, accessibilité et transversalité politique. Quelle place dans nos stratégies associatives et dans les politiques publiques ?
    Avec la participation de Chantale Vandoorne (APES-ULG), Brigitte Grisar (FDSS), Martin Biernaux (Solidaris), Sébastien Kennes (Rencontre des Continents), Joëlle Van Bambeke (Bruxelles Environnement - à confirmer), Gilles Bertrand (SPW Développement Durable - à confirmer)
    L’alimentation durable est à la croisée de nombreux enjeux, à défaut d’une véritable politique intégrée de l’alimentation, plusieurs plans politiques ont vu le jour ces dernières années. Face à la multiplication de ces initiatives politiques, citoyennes et associatives, les intentions de transversalité et synergies entres ces plans et initiatives semblent exister sur papier mais dur à mettre en pratique. Comment œuvrer à développer et opérationnaliser des synergies entre ceux-ci ? Comment mettre la transversalité au service de l’accessibilité à une alimentation durable, solidaire et de qualité pour tous et toutes ? Dans les politiques publiques et sur nos terrains associatifs ?
  • Démocratie et gouvernance alimentaire
    Avec la participation de Jonathan Peuch (UCL), Manu Eggen (FIAN Belgium), Francesco Ajena (IPES-FOOD) et Sébastien Maes (Oxfam Magasins du Monde)
    Nous voulons changer le système alimentaire pour répondre aux défis environnementaux, de santé, sociaux ou encore économiques. Nous voulons enclencher une transition radicale prenant en compte l’urgence et la dépendance aux structures dont nous héritons, pour plus d’agroécologie. Transformer ce système est un chemin long, difficile. Nous faisons face à une forte inertie. Pour quelles raisons ? Entre autres, le système alimentaire n’est pas (assez ?) démocratique. Nous n’avons qu’une prise et qu’un contrôle réduits. Certains acteurs cherchent le statu quo. Cette transformation nécessite certes des actions individuelles, mais surtout que ces actions deviennent collectives, politiques. Mais comment, où et quand les porter ?
    En Wallonie, à Bruxelles, en Belgique, et même en Europe, des formes de gouvernance sont mises en place pour réclamer et reprendre ce contrôle : conseils de politique alimentaire, ceintures alimentaires, actions directes, plaidoyer
    Nous ne partons pas de rien, nous avons beaucoup appris, et déployés beaucoup de solutions. L’atelier vise à remettre tout ça à plat. A faire le point. A voir où nous en sommes, ce qui a marché, ce qui n’a pas marché, ce qui est en cours, ce qui est prometteur, ce qui dérape. « La » stratégie AiA est-elle la bonne ? Mais quelle est-elle ? Chacun s’y retrouve-t-il ? Que faut-il changer, qu’est-ce qu’il faut garder ? Peut-on réussir à se fixer des boussoles clairs et pertinentes ? On a envie de clarifier tout ça, ensemble, avec vous, entre nous ! ça vous parle ? Alors bienvenue !
  • Freins socio-culturels à l’autonomie des fermes
    Avec la participation de Guillaume Gillard (ULG), Benoît Delaite (Réseau Wallon de Développement Durable) et Pauline Quoitin (FUGEA)
    Cet atelier a pour objectif de dégrossir et définir dans la mesure du possible les freins socio-culturels à l’adoption de techniques, méthodes et modèles de gestion favorisant l’autonomie des fermes. Au travers de plusieurs phases de réflexion, nous chercherons à construire des leviers ou pistes de levier pour lever ces contraintes. Nous terminerons par une réflexion sur comment intégrer ces leviers au travail de plaidoyer et de promotion des transitions agro-écologiques d’AiA.

Infos pratiques

Quand ?
L’événement aura lieu le 20 mars 2019 toute la journée.

9h30 Accueil des participants
10h Introduction à la journée
10h45 Début des ateliers
12h30 Pause de midi accompagnée d’un repas solidaire (par collectactif)
13h30 Reprise des ateliers
15h45 Pause
16h Foire aux ateliers
17h Clôture en plénière, lancement de Nourrir Liège et apéro convivial !

Où ? A la Maison des Associations Internationales - Rue Washington 40, 1050 Bruxelles.
Pour qui ? Cet événement s’adresse aux professionnel·le·s et aux citoyen·ne·s militant·e·s impliqué·e·s dans les domaines de l’agroécologie et de l’alimentation solidaire.
INSCRIPTION ? Les inscriptions sont clôturées. Vous pouvez néanmoins vous inscrire sur la liste d’attente. Nous vous recontacterons si une place se libère.